Dernières publications : 
Programmes multidimensionnels de visites à domicile : aider les aînés à vieillir chez eux

Pleins feux sur l’honorable Filomena Tassi, nouvelle ministre des Aînés du Canada

Le 18 juillet 2018, le premier ministre Justin Trudeau a nommé la députée de Hamilton-Ouest, Filomena Tassi, nouvelle ministre des Aînés du Canada. Pour les défenseurs de longue date des aînés – dont l’AMC et Exigeons un plan –, l’ajout au Cabinet d’un portefeuille consacré aux aînés, sous la direction de Mme Tassi, est accueilli très favorablement.

Le choix a été surprenant pour bien des gens, mais, comme on peut le lire dans un article de la CBC, Mme Tassi travaille depuis un certain temps déjà, avec passion et discrétion, auprès des collectivités d’aînés de sa circonscription de Hamilton-Ouest. Elle anime notamment des « thés-rencontres » où des aînés de la région viennent discuter avec elle. Aussi, comme elle a déjà été aumônière dans le milieu des écoles secondaires, elle a pu créer des programmes qui mettent en relation des aînés et des élèves du secondaire afin de favoriser le mentorat et les liens sociaux et communautaires.

Sa nomination comme ministre des Aînés a été émouvante pour Mme Tassi, dont la mère de 89 ans vit encore dans la maison de son enfance. Elle voit sa mère lutter pour conserver son indépendance et poursuivre ses activités quotidiennes, et elle rappelle que nous vivrons tous un jour les mêmes difficultés que connaissent les aînés. Elle voit son nouveau rôle comme un moyen de redonner non seulement à sa propre mère, mais à toutes les mères. Son objectif est de rendre sa signification à l’expression « âge d’or », a-t-elle dit.

Les promoteurs des soins aux aînés se réjouissent de la création au sein du Cabinet d’un portefeuille qui leur est consacré. Le dossier des soins aux aînés avait par le passé été confié à des ministres qui étaient également chargés d’autres dossiers. Les membres de la communauté médicale qui réclament une plus grande attention aux soins prodigués aux aînés ont hâte de voir si le nouveau portefeuille de Mme Tassi sera assorti du pouvoir nécessaire pour faire avancer les choses. « Son poste aura de l’importance si elle a un ministère et du personnel pour l’aider, et si elle siège à des comités du Cabinet qui auront une influence sur l’évolution des services sociaux en général. […] Sinon, cela ne signifiera pas grand-chose », a déclaré à la CBC Sharon Carstairs, une ancienne sénatrice manitobaine qui défend depuis longtemps les intérêts des aînés.

Un ancien président de l’AMC, le Dr Chris Simpson (l’initiative Exigeons un plan a été lancée au cours de son mandat), s’est dit heureux de la création du portefeuille de Mme Tassi : « Lorsque j’étais président, j’ai souvent dit que si nous pouvons améliorer les soins aux aînés, cela contribuera grandement à régler les difficultés dans l’ensemble du système de santé. Je vois la nomination de cette nouvelle ministre comme une étape très, très positive vers la réalisation de l’objectif de l’AMC, qui est la création d’une stratégie nationale pour les aînés. »

Voilà à peine deux semaines que Mme Tassi a été nommée ministre des Aînés. Il reste à voir ce que ce nouveau rôle ministériel – et Mme Tassi elle-même – sera en mesure d’accomplir et l’impact que ce rôle aura sur le paysage actuel des soins aux aînés au Canada. Ce qui est clair toutefois, même à ce stade précoce, c’est l’optimisme et l’enthousiasme que suscite la création du portefeuille de ministre des Aînés du Canada.

Note de la rédaction : Cet article a été rédigé avant la publication de la lettre de mandat de la ministre. Nous procéderons à un examen de cette lettre et en ferons le compte rendu dans une prochaine publication.

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications