Dernières publications : 
l'AMC Subventions « Canadiens en santé » : le centre de soins palliatifs Pilgrims

Un nouveau projet pilote pour les aînés pourrait faire le pont entre l’hôpital et la maison

En octobre 2017, le Centre de santé Perley-Rideau pour anciens combattants (le Perley-Rideau), l’Hôpital d’Ottawa et le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Champlain ont lancé ensemble un projet pilote visant à venir en aide aux patients âgés qui n’ont plus besoin de soins hospitaliers, mais ne sont pas encore assez rétablis pour rentrer à la maison. Le programme SAFE (Sub-Acute care for Frail Elderly - soins de courte durée pour aînés fragiles) offre 20 lits au Perley-Rideau, près de l’Hôpital d’Ottawa.

De nombreux patients admis à l’hôpital pour des soins actifs finissent par y rester une fois leur état stabilisé, parce qu’ils ne sont pas assez bien pour retourner chez eux. L’Hôpital d’Ottawa héberge en tout temps de 60 à 70 patients qui font face à cette situation. Le programme SAFE, en offrant des lits et des soins grâce à son propre personnel spécialisé sur place et à des médecins spécialistes en consultation, peut contribuer à combler ces besoins.

L’unité SAFE du Centre Perley-Rideau répond à l’une des principales préoccupations qui sous-tendent les efforts d’Exigeons un plan pour réclamer une stratégie nationale sur les soins aux aînés : la pression exercée sur le système de santé par les patients âgés hospitalisés en soins actifs plus longtemps que nécessaire en raison de la pénurie d’autres services.

Selon le Dr Jeff Turnbull, médecin-chef à l’Hôpital d’Ottawa, « le programme SAFE du Perley-Rideau constitue une innovation importante pour le système de santé de la région – une innovation qui, j’en suis convaincu, améliorera les résultats pour les patients qui pourront ainsi recevoir les soins médicaux et les thérapies de réadaptation dont ils ont besoin pour se rétablir. Leur transfert aux lits de SAFE libérera des lits d’hôpital pour les patients nécessitant des soins actifs ».

SAFE a ouvert ses portes et ses lits aux patients en mars dernier et, depuis, aide les patients à guérir plus efficacement. Le Dr Turnbull, un ancien président de l’AMC, a souligné lors d’une entrevue accordée à la CBC au sujet de son rôle dans la création et le fonctionnement de SAFE, que les personnes âgées et fragiles perdent de la force en milieu hospitalier et ont tendance à se rétablir plus lentement : « Pour une journée à l’hôpital où vous ne bougez pas, il faut une semaine pour se rétablir et retrouver ses forces. Nous ratons alors cette précieuse période du début du rétablissement qui permet aux gens de rentrer plus tôt à la maison. »

Bien qu’elle n’ait pas de lien direct avec SAFE, l’initiative Exigeons un plan a formulé une recommandation portant sur les soins actifs, dans laquelle elle réclame une étude pancanadienne visant à évaluer le stress imposé au système de santé par les patients âgés dont l’état n’est plus critique, mais qui n’ont pas accès à un lit dans un autre établissement de soins. Le programme SAFE du Perley-Rideau offre une solution viable au problème du surpeuplement en soins actifs.

Pour en savoir plus sur le programme SAFE du Perley-Rideau, cliquer ici.

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications