Dernières publications : 
Les grands-parents canadiens : plus âgés, plus multiculturels, et moins de petits-enfants à gâter

Solution novatrice répond aux besoins des patients en ANS dans la région du Grand Toronto

Un hôpital de Toronto a rouvert ses portes pour offrir des soins spécialisés à 150 patients en attente d’un autre niveau de soins (ANS) et ayant obtenu leur congé d’un hôpital de la région.

Par une décision inhabituelle visant à pallier la pénurie de lits dans les unités de soins actifs, l’ancien édifice de l’Hôpital Humber River, situé sur l’avenue Finch, a été rénové pour servir d’établissement de soins intermédiaires pour les patients attendant de retourner chez eux ou de recevoir d’autres formes de soins dans un établissement de soins infirmiers ou de soins palliatifs, ou encore dans un centre de réadaptation.

Cinq hôpitaux, soit l’Hôpital Humber River, l’Hôpital général de North York, le Centre de santé régional Southlake, le Centre de santé Mackenzie et l’Hôpital Markham Stouffville, exploiteront et doteront en personnel leur propre unité de 30 lits, en quelque sorte un agrandissement de leur établissement, au Centre de réadaptation fonctionnelle (Reactivation Care Centre). Le centre a commencé à accepter des patients au début du mois de décembre 2017.

Le centre récemment rénové fournira des soins hautement spécialisés, notamment des traitements de réadaptation fonctionnelle visant à faciliter la transition des patients vers leur domicile ou vers des établissements de soins de santé plus adaptés à leurs besoins. L’optimisation des forces et des capacités des patients en dehors du milieu des soins actifs devrait mener à une amélioration des résultats sur leur santé, tout en réduisant les engorgements dans les hôpitaux et en libérant des lits à l’intention des personnes nécessitant des soins actifs.

En Ontario, quelque 3000 lits d’hôpitaux (soit environ 16 % du nombre de lits au total) sont occupés par des patients en attente d’un autre niveau de soins qui n’ont pas besoin de services de soins actifs et qui ont obtenu leur congé, mais qui demeurent à l’hôpital en attendant qu’un lit se libère dans un établissement offrant le niveau de soins dont ils ont besoin. En raison de la pénurie de places en établissement de soins de longue durée et de services de soins à domicile, des patients âgés et fragiles occupent des lits d’hôpitaux pour une durée moyenne de 68 jours, en attendant une autre solution.

Cette situation crée des problèmes d’engorgement et de capacité d’accueil en plus d’allonger considérablement les temps d’attente, allant même jusqu’à ralentir le service des urgences. Les choses deviennent particulièrement difficiles au plus fort de la saison de la grippe, et on s’attend à ce que ce genre de difficultés ne fasse que s’aggraver avec le vieillissement de la population.

L’AMC félicite les auteurs de cette initiative novatrice visant à réduire les temps d’attente dans les établissements de soins actifs tout en offrant de meilleurs soins aux patients en ANS, dans un environnement plus approprié. Devant la demande croissante de soins complexes liée au vieillissement de la population, l’AMC recommande que le gouvernement fédéral investisse dans l’infrastructure des soins de longue durée, y compris dans la modernisation et la rénovation. Le nouveau Centre de réadaptation fonctionnelle, installé dans un édifice qui avait fermé ses portes en 2015 lorsque l’Hôpital Humber River a ouvert son nouvel établissement à la fine pointe, s’inscrit dans cet objectif.

De façon plus générale, l’AMC préconise l’élaboration d’une stratégie nationale sur les aînés financée par le gouvernement fédéral pour répondre aux besoins de la population vieillissante du Canada. Les provinces et les territoires étant aux prises avec des difficultés économiques qui leur sont propres, une approche fédérale permettrait de renouveler le système et d’améliorer la prestation des soins de santé dans l’ensemble du pays.

Par ailleurs, l’AMC demande au gouvernement fédéral de convoquer une étude parlementaire internationale incluant tous les partis afin d’examiner la façon d’éviter les soins actifs inappropriés chez les personnes âgées et de soutenir leurs aidants naturels.  

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications