Dernières publications : 
Programmes multidimensionnels de visites à domicile : aider les aînés à vieillir chez eux

Pour les aînés, la grippe peut présenter une menace sérieuse pour la santé

Pour bon nombre de Canadiens, la grippe n’est qu’un désagrément qui les obligera peut-être à prendre un jour ou deux de repos, question de se faire bichonner par un amoureux ou une amoureuse et d’écouter des séries en rafale sur Netflix. Mais pour les quelque 5,9 millions d’aînés canadiens, la grippe peut présenter une menace sérieuse pour la santé. Elle peut même être mortelle.

Les professionnels de la santé affirment que la grippe peut entraîner une perte d’autonomie chez les aînés, même s’ils ne sont alités que pour une courte période. « Les gens doivent garder à l’esprit qu’ils peuvent perdre jusqu’à 5 % de leur force musculaire fonctionnelle chaque jour passé dans un lit d’hôpital », a indiqué la Dre Janet McElhaney, directrice scientifique et vice-présidente de la recherche à l’institut de recherche Horizon Santé-Nord à Sudbury, en Ontario, lors d’une entrevue avec le magazine Maclean’s. « Les aînés peuvent être actifs et en bonne santé lorsqu’ils sont admis à l’hôpital et en ressortir affaiblis, nécessitant des soins de réadaptation et présentant un risque plus élevé de développer d’autres problèmes de santé. Dans de nombreux cas, ils ne pourront jamais revenir à leur état de santé et à leur niveau d’activité d’avant l’hospitalisation », a ajouté la Dre McElhaney.

La gravité de ces conséquences accentue l’importance de la vaccination chez les personnes âgées. Le vaccin antigrippal à dose standard prévient environ 40 % des hospitalisations attribuables à la grippe chez les aînés.

La Dre McElhaney précise que notre système immunitaire s’affaiblit avec l’âge. « Environ la moitié des personnes de 65 ans et plus sont atteintes d’au moins deux maladies chroniques. La convergence de ces maladies existantes et de l’affaiblissement du système immunitaire peut faire en sorte que les Canadiens âgés qui contractent la grippe sont beaucoup plus malades qu’ils ne l’auraient été lorsqu’ils étaient plus jeunes. »

Immunisation Canada, une coalition nationale regroupant des organisations non gouvernementales, des associations professionnelles, des groupes d’intervenants de la santé et de consommateurs ainsi que des organismes des secteurs public et privé, notamment l’Association médicale canadienne, encourage les Canadiens âgés à se faire vacciner.

« Il ne fait aucun doute que le vaccin antigrippal est bénéfique aux personnes âgées », affirme la Dre Shelly McNeil, présidente d’Immunisation Canada. « L’efficacité de la vaccination chez les aînés peut varier en fonction de plusieurs facteurs comme l’état de santé sous-jacent et l’immunosuppression, mais elle peut aussi dépendre du vaccin précis qui est administré. »

La Dre McNeil se réfère à des recommandations récentes formulées par le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), l’autorité canadienne en matière de maladies infectieuses et de vaccination, concernant le vaccin antigrippal pour les aînés.

« On commence maintenant à envisager le recours aux nouveaux vaccins disponibles qui peuvent offrir une meilleure protection que le vaccin à dose standard contre des maladies graves causées par la grippe dans ce groupe d’âge; les personnes intéressées devraient discuter des options avec leur vaccinateur », indique la Dre McNeil.

Le CCNI recommande aux aînés aussi bien les vaccins à forte dose que les vaccins avec adjuvant. Selon les autorités sanitaires, le vaccin à forte dose a présenté un taux d’efficacité supérieur à environ 24 % par rapport au vaccin à dose standard chez les personnes âgées et a été adopté au Manitoba pour les aînés dans le cadre du programme public provincial de vaccination. Le vaccin avec adjuvant entraîne une réponse immunitaire plus élevée que le vaccin sans adjuvant chez les personnes de plus de 65 ans et des études observationnelles suggèrent que ce vaccin peut également offrir une meilleure protection aux personnes âgées que le vaccin antigrippal à dose standard.

Selon Immunisation Canada, la meilleure période pour se faire vacciner est d’octobre à décembre, mais il n’est jamais trop tard.

Pour en savoir plus, consultez le site https://immunize.ca/fr.

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications