Dernières publications : 
L’avenir des soins virtuels : un soutien à domicile pour les aînés

On réclame un financement accru des soins à domicile de qualité pour les aînés en Ontario

Les pressions s’intensifient pour réclamer des gouvernements une hausse du financement des soins à domicile. L’organisation Home Care Ontario a récemment demandé un financement annuel supplémentaire de 600 millions de dollars pour les fournisseurs de services de soins à domicile.

L’organisation, qui représente 40 organismes de prestation de services infirmiers et de soutien personnel, a publié un rapport intitulé More Home Care for Me and You, où elle exhorte le gouvernement de l’Ontario à augmenter le pourcentage du financement du secteur des soins à domicile — inchangé ces dernières années, à 5 % — dans le budget annuel total des soins de santé de la province, qui s’élève à 2,7 milliards de dollars.

Une population vieillissante aux besoins croissants de soins complexes sollicite fortement les ressources du système de santé. L’organisation fait remarquer que les listes d’attente pour les soins à domicile s’allongent, que les fournisseurs de soins à domicile sont obligés de faire moins de visites et elles sont de plus en plus courtes, que les hôpitaux sont surpeuplés et que l’expérience des patients est pire que par le passé.

Selon le rapport, une augmentation du financement permettrait de payer 9 millions de visites supplémentaires de travailleurs de soutien personnel (TSP) et 5,1 millions de visites supplémentaires de soins infirmiers, et accroîtrait la capacité d’offrir d’autres services.

Ainsi, la hausse du financement serait extraordinairement bénéfique pour les patients qui choisissent de rester à la maison, car leurs TSP n’auraient pas à se presser autant et pourraient leur offrir une expérience plus attentive et digne. Les aînés seraient moins isolés et jouiraient d’une meilleure qualité de soins, et cette amélioration des soins à domicile réduirait leur risque d’être institutionnalisés.

La demande de financement accru est l’une des 14 recommandations du rapport. Home Care Ontario cherche également à améliorer ses activités de représentation grâce à une nouvelle campagne numérique visant à mieux faire connaître les problèmes auxquels font face les quelque 28 000 soignants professionnels qui fournissent chaque année des soins à domicile à 730 000 Ontariennes et Ontariens.

L’AMC appuie la demande d’investissements accrus dans cette pierre angulaire essentielle du système de santé. D’ailleurs, dans notre campagne Exigeons un plan, nous avons recommandé que le gouvernement fédéral formule des lignes directrices explicites sur le financement du soutien des soins à domicile. Les aidants privés, en raison de leurs responsabilités de soins, peuvent être moins productifs au travail, ce qui coûte aux employeurs environ 5,5 milliards de dollars par année, et ces aidants engagent des dépenses personnelles élevées, surtout s’ils vivent avec le patient.

Les coûts et les soins devraient être répartis également d’un océan à l’autre, ce qui permettrait à tous les Canadiens de vieillir sans souci. Pour atteindre cet objectif, il est tout aussi essentiel de veiller à ce que les aidants privés disposent des ressources, du soutien et du répit nécessaires, que d’accroître le financement des fournisseurs de services financés par l’État. Les aînés auraient un plus grand choix de modèles de soins et de milieux de vie, tout en ayant un revenu disponible plus élevé pour les autres dépenses de subsistance essentielles.

Pour s’engager à fournir aux aînés des soins de santé de qualité dans un endroit de leur choix, il faut répondre aux demandes de ceux et celles qui participent à leurs soins.

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications