Dernières publications : 
l'AMC Subventions « Canadiens en santé » : le centre de soins palliatifs Pilgrims

Nouvelles nominations au Conseil national des aînés

Depuis plus d’une décennie, le Conseil national des aînés (CNA) joue un rôle important en aidant le gouvernement fédéral à demeurer en contact avec les besoins et les préoccupations de la population croissante d’aînés au Canada. Le CNA relève à la fois du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et de la ministre de la Santé. Le 23 février 2018, la composition du CNA a été renouvelée avec la nomination d’une nouvelle présidente et de quatre nouveaux membres. Le nombre total de membres du Conseil peut atteindre 12.

Suzanne Dupuis-Blanchard, titulaire de la Chaire de recherche en santé du Consortium national de formation en santé (CNFS) – Université de Moncton sur le vieillissement des populations, assume la présidence pour trois ans. Elle a commencé sa carrière comme infirmière en santé publique à Ottawa, puis elle est entrée dans le milieu universitaire en tant que professeure clinicienne à l’Université de Moncton. En 1994, elle est devenue professeure agrégée de sciences infirmières au même établissement, poste qu’elle occupe toujours. Elle a obtenu un doctorat en sciences infirmières de l’Université de l’Alberta en 2006 et est devenue directrice du Centre d’études du vieillissement de l’Université de Moncton l’année suivante. Elle a coprésidé le Conseil sur le vieillissement du gouvernement du Nouveau-Brunswick pendant un an et est devenue présidente de l’Association canadienne de gérontologie en 2014.

Les nouveaux membres sont Gary Peter Gould, James Hamilton, Alison Leaney et Parminder Raina.

Gary Peter Gould est membre de la Première Nation malécite et possède plus de 40 ans d’expérience de travail et de représentation pour le compte des Autochtones hors réserve du Nouveau-Brunswick et du Canada. De 1973 à 1990, il a été directeur général de l’Association des Métis et des Indiens non inscrits du Nouveau-Brunswick, maintenant connue sous le nom de Conseil des peuples autochtones du Nouveau-Brunswick. En 1985, il a fondé la Wabanaki Development Corporation, une société à but lucratif. En 1990, il est devenu directeur général de la Skigin-Elnoog Housing Corporation, une société de logement sans but lucratif qui possède ou gère aujourd’hui près de 500 logements sociaux au Nouveau-Brunswick.

Longtemps associé au Centre sur le vieillissement, à l’Université du Manitoba, James Hamilton a passé plus de 30 ans à travailler pour le gouvernement du Manitoba dans les domaines du développement communautaire et régional, des loisirs et de la promotion de la santé. Il a également dirigé le Secrétariat des aînés et du vieillissement en santé du gouvernement de la province. Il a siégé deux ans en qualité de conseiller spécial auprès de l’Agence de la santé publique du Canada, où il a guidé les gouvernements provinciaux et territoriaux sur les sujets du vieillissement en santé et des collectivités amies des aînés, et il a siégé au Comité consultatif stratégique de l’Organisation mondiale de la santé afin de développer son réseau mondial de villes et de collectivités amies des aînés.

Alison Leaney est la coordonnatrice provinciale de l’action communautaire envers les adultes vulnérables au bureau du Tuteur et curateur public de la Colombie-Britannique et elle préside la communauté de pratique œuvrant auprès des aînés de l'Association des travailleuses et travailleurs sociaux de la province. Travailleuse sociale autorisée, elle a également été membre de l’Initiative nationale pour le soin des personnes âgées dans le cadre du projet « Savoir pour agir » de l'Équipe de lutte à la violence faite aux aînés, elle a présidé le Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés et elle a été directrice générale du Réseau d’associations d’intervention communautaire de la Colombie-Britannique.

Professeur d’épidémiologie clinique et de biostatistique et titulaire de la Chaire Raymond et Margaret Labarge de recherche et d’application des connaissances pour le vieillissement optimal à l’Université McMaster, Parminder Raina est reconnu comme l’un des meilleurs chercheurs du Canada sur le vieillissement. Il se spécialise en épidémiologie du vieillissement et s’intéresse particulièrement à la création d’un champ de recherche interdisciplinaire en géroscience visant à comprendre les processus du vieillissement. Il est expert en modélisation en épidémiologie, en méthodologie des examens systématiques, en blessures et en transfert de connaissance. Il est l’un des membres fondateurs de la Research Coalition of Research Institutes/Centres on Health and Aging de l’Ontario et il a été directeur du McMaster Evidence-based Practice Centre, de renommée internationale, financé par la US Agency for Healthcare Research and Quality.

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications