Dernières publications : 
Vieillir avec un handicap : repenser le paradigme du « vieillissement en santé »

Le Sénat accepte une motion visant la création d’un réseau national d’alerte argent

Le 31 mai 2018, le Sénat a accepté une motion visant la mise en œuvre d’un réseau national d’alerte argent (Silver Alert). L’alerte argent fonctionne de la même façon que le système d’alerte AMBER pour les enfants disparus, mais diffuse plutôt des alertes pour les adultes disparus atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence. En 2017, le Manitoba et l’Alberta ont modifié leurs lois sur les personnes disparues pour y inclure un réseau d’alerte argent et la Colombie-Britannique a créé un outil de médias sociaux « Silver Alert » en 2014. La motion présentée par la sénatrice Pamela Wallin réclamait l’implantation pancanadienne d’un réseau d’alerte argent.

En 2011, l’Ontario devait être la première province du Canada à établir le système d’alerte argent, selon Silver Alert Canada (silveralertcanada.ca), mais en 2018, le programme n’a toujours pas été mis en œuvre. Silver [MS1] Alert Canada cite les États-Unis comme exemple de lancement réussi d’un tel programme, puisque, jusqu’à présent, 36 États sur 50 ont adopté des programmes d’alerte argent. Il y a aussi un mouvement aux États-Unis en faveur de l’adoption d’une loi fédérale nationale, projet qui a l’appui de l’association de l’Alzheimer et de la fédération des associations des forces policières de ce pays.

Dans sa déclaration au gouvernement au sujet de cette question, la sénatrice Wallin a dit : « Nous pourrions sauver des vies si nous élaborions une stratégie similaire [à l’alerte AMBER] pour les adultes qui souffrent [de] problèmes d’ordre cognitif. Les alertes Silver, aussi appelées alertes argent, permettent aux forces de l’ordre de collaborer avec les médias et la population dans le but de retrouver les personnes disparues. Plusieurs administrations américaines ont déjà instauré un système de ce genre. Ici, au Canada, l’Alberta et le Manitoba ont adopté des mesures législatives qui instaurent un système d’alerte Silver. »

Selon Silver Alert Canada, 60 % des Canadiens atteints de la maladie d’Alzheimer se retrouveront en situation d’errance au moins une fois durant la période où ils vivent avec la maladie. L’organisation souligne que les programmes de prévention et les dispositifs de localisation ne sont qu’une partie de la solution à l’errance, bien qu’ils contribuent assurément à sauver des vies. Or, si l’errance peut toucher 60 % des personnes atteintes d’Alzheimer, on comprend bien qu’en incluant les personnes atteintes d’autres types de démence, le problème prend des proportions alarmantes. Il devient évident que la sécurité des adultes errants est un problème qui nous touche tous, d’une façon ou d’une autre.

Et même si cela ne vous touche pas actuellement ou ne touche aucune personne de votre connaissance, rien ne dit que l’errance ne deviendra pas un problème très réel à l’avenir pour vos amis ou vos proches ou même pour vous. Pour comprendre l’importance de l’adoption de telles mesures préventives, il suffit de penser à la situation de ses propres parents, de ses amis, d’autres êtres chers et de la sienne et de se demander : « Si mon parent ou mon ami s’égarait, comment quelqu’un pourrait-il le savoir? Comment le trouverait-on? Si cela m’arrivait, comment serais-je retrouvé? »

Pour signer une pétition au gouvernement du Canada à l’appui de l’adoption d’une stratégie nationale d’alerte argent, cliquer ici

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications