Dernières publications : 
l'AMC Subventions « Canadiens en santé » : le centre de soins palliatifs Pilgrims

La situation des proches aidants dans le monde

La question du soutien aux proches aidants et du rôle vital qu’ils jouent dans les soins à domicile partout au Canada a fait l’objet d’une conférence tenue récemment à Toronto par l’Association canadienne de soins et services à domicile et un organisme affilié, Proches aidants au Canada.Organisée en partenariat avec l’Université de Toronto et l’Université de Sheffield (Royaume-Uni), la conférence visait à faire naître des idées de moyens pour soutenir les proches aidants au Canada et à attirer l’attention sur cette question cruciale, mais trop souvent négligée.

Parmi les points saillants de l’événement, signalons la publication par l’IACO, une alliance internationale d’organisations de proches aidants, d’un rapport intitulé Global State of Care. Ce rapport examine les méthodes de soutien aux proches aidants de neuf pays (y compris le Canada), telles que la législation, l’aide financière, la flexibilité des horaires de travail, la formation, les services de répit et autres. L’étude a révélé que le Canada traîne de l’arrière par rapport à de nombreux pays inclus dans le rapport pour ce qui est de la reconnaissance officielle du rôle des proches aidants. Des États comme l’Australie, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni, par exemple, reconnaissent légalement le rôle des proches aidants non rémunérés, contrairement au Canada et à l’Inde. Au Canada, une aide financière est toutefois offerte aux proches aidants non rémunérés, et la loi interdit la discrimination fondée sur les responsabilités familiales.

Le rapport recommande que le Canada protège la santé et le bien-être des proches aidants non rémunérés en reconnaissant officiellement leur rôle, en appuyant les milieux de travail et d’enseignement flexibles qui respectent leurs obligations, en améliorant l’accès aux services de répit et en réduisant au minimum leur fardeau financier par un éventail de mesures visant à alléger les dépenses personnelles et à pallier les baisses de revenu liées à la perte d’emploi.

Au cours de la conférence, des experts de partout dans le monde ont également donné un aperçu de l’état de la prestation des soins à l’échelle internationale. En raison du vieillissement de la population et du faible taux de natalité, de nombreux pays ont du mal à répondre à la demande de soins. Ces pays se tournent vers les travailleurs nés à l’étranger, qui sont souvent sous-payés et surmenés. Les proches aidants aux prises avec le fardeau émotionnel et financier de la prestation des soins souffrent d’épuisement. Comme l’un des proches aidants présents l’a fait remarquer :« on s’appauvrit en aidant bénévolement autrui ».

Tout n’était pas sombre, cependant :la conférence a mis en lumière des solutions concrètes et des pratiques novatrices qui ont été mises en œuvre dans divers pays et qui pourraient l’êtredans d’autres, notamment l’utilisation de la technologie en appui aux proches aidants. Comme Nadine Henningsen, directrice générale de l’Association canadienne de soins et services à domicile, l’a déclaré : « Cet événement [la conférence] orientera les gouvernements provinciaux et territoriaux dans l’amélioration et l’élargissement de leurs programmes de soins à domicile prévus dans leur engagement à respecter les priorités communes en matière de santé, qui comprennent le soutien accru aux proches aidants. » Les conférences comme celle-ci contribueront à ce que le rôle vital des proches aidants dans notre système de santé ne soit pas négligé.

Pour lire la version intégrale du rapport de l’IACO, cliquez ici.

Classé dans :
Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications