Dernières publications : 
L’avenir des soins virtuels : un soutien à domicile pour les aînés

La crise du vieillissement, les soins de longue durée et le rôle du gouvernement fédéral

Fin juin, plusieurs des principaux experts canadiens en matière de soins de santé se sont réunis dans le cadre d’un dîner de l’Economic Club of Canada. La présentation portant sur la crise du vieillissement, les soins de longue durée et le rôle du gouvernement fédéral était animée par Daniel Fontaine, président de l’Association canadienne des soins de longue durée, et mettait en vedette Michael Nicin, directeur général du National Institute on Ageing, le Dr Samir Sinha, directeur du service de gériatrie du Système de santé Sinai, et la Dre Gigi Osler, présidente de l’AMC.

M. Fontaine a ouvert la discussion avec une déclaration percutante : « On ne peut pas dorer la pilule. La vérité, c’est que le Canada, comme bien d’autres pays, fait face à une crise du vieillissement. Les gouvernements doivent s’attaquer à cet enjeu de politique publique. »

À l’aide de statistiques récentes, il a montré que le nombre de personnes de plus de 65 ans dépasse, pour la première fois de l’histoire, celui des personnes de moins de 14 ans, et que le nombre de Canadiens de plus de 80 ans doublera d’ici 2036.

À l’heure actuelle, 34 000 Ontariens et Ontariennes attendent qu’une place se libère dans un établissement de soins de longue durée; or, bon nombre de ces établissements n’ont pas été conçus pour répondre aux besoins complexes d’une population âgée présentant des troubles de santé multiples.

Soulignant que les initiatives actuelles du gouvernement fédéral qui visent à soutenir les personnes âgées canadiennes ne tiennent pas compte de celles hébergées en établissement de soins de longue durée, M. Fontaine a indiqué que le coût d’une inaction gouvernementale éclipsera éventuellement celui d’une intervention immédiate.

Les membres du groupe ont fait part de la nécessité pour le gouvernement fédéral de faire preuve de leadership en matière de soins de longue durée et de collaborer avec les provinces et les territoires, et ont indiqué que les gouvernements doivent réoutiller le système de santé lorsque c’est nécessaire pour favoriser les dépenses novatrices.

Consciente que les soins de santé sont selon les sondages un enjeu prioritaire pour les électeurs, la Dre Osler espère que les différents partis proposeront un plan d’action détaillé. « Nous demanderons aux chefs de tous les partis fédéraux de faire des promesses concrètes en matière de santé et de soins aux aînés et de répondre aux préoccupations des Canadiens et Canadiennes en lien avec les besoins des aînés et du système de santé, et ce, pour le bien des aînés, mais aussi de toute la population. »

Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications