Dernières publications : 
Votre maison est-elle prête à vieillir avec vous?

Canada aura besoins de 199 000 lits de soins de longue durée d'ici 2035

Inutile de le nier : plus nous vieillissons, plus il est probable que certains d’entre nous aient besoin d’une aide impossible à offrir à domicile. Avec le vieillissement de la population canadienne, la création de nouvelles places dans les établissements de soins de longue durée permettra à nos communautés d’offrir des soins de meilleure qualité à leurs citoyens et de générer une croissance économique, peut-on lire dans une nouvelle étude du Conference Board du Canada.

 À l’heure actuelle, parmi les 721 000 Canadiens âgés de 85 à 94 ans, 16 % résident dans un établissement de soins de longue durée ou occupent un lit d’hôpital en soins actifs parce qu’ils n’ont pas accès à un établissement de soins de longue durée. L’étude, financée par l’AMC, indique que 1,5 million de Canadiens se retrouveront dans ce groupe d’âge d’ici 2035 et que 239 000 d’entre eux pourraient avoir besoin d’une place dans un établissement de soins de longue durée. Pour répondre à cette demande, il faudra investir un montant initial de 64 milliards de dollars, sans compter les 130 milliards de dollars en frais récurrents d’exploitation.

 Selon le rapport Sizing Up the Challenge : Meeting the Demand for Long-Term Care in Canada (un résumé est disponible en français sous le titre L’ampleur du défi : Répondre à la demande de soins de longue durée au Canada), le Canada devra créer 42 000 nouvelles places en soins de longue durée dans les cinq prochaines années seulement.

 « Les baby-boomers vieillissent et commencent à avoir besoin d’aide au quotidien, ce qui entraînera une hausse importante et soutenue de la demande en soins de longue durée », affirme Louis Thériault, vice-président, Stratégie industrielle et politiques publiques, Conference Board du Canada. « L’offre de soins de longue durée adéquats représente l’une des nombreuses solutions plus efficaces et moins coûteuses que l’autre solution courante qui consiste à placer les personnes âgées dans un lit d’hôpital. Les décideurs devraient se préparer à répondre aux besoins futurs d’une population vieillissante. »

 Selon Robyn Gibbard, auteur du rapport, les retombées directes, indirectes et induites résultant de l’augmentation du nombre de places en soins de longue durée pourraient contribuer au PIB réel à hauteur de 235 milliards de dollars au cours des deux prochaines décennies, créer en moyenne 123 000 emplois par année et générer 71 milliards de dollars de nouvelles recettes publiques.

Malgré les coûts importants générés par la création et l’exploitation des places nécessaires en soins de longue durée, les avantages seront supérieurs à l’investissement, conclut M. Gibbard.

 Voilà pourquoi l’AMC recommande que le gouvernement fédéral investisse dans l’infrastructure des soins de longue durée, y compris dans la modernisation et la rénovation, conformément à l’engagement qu’il a pris d’investir dans l’infrastructure sociale.

 Pour en savoir plus sur ce que prône l’AMC, lisez notre Mémoire prébudgétaire de 2018 présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

Quoi lire ensuite :

Catégories

Consultez des articles et de nouvelles mises à jour sur de nombreux sujets dans diverses catégories. Utilisez les boutons ci-dessous pour voir une publication en particulier.
Toutes les publications