Tweet #SoinsAuxAînés.

Les soins à domicile jouent un rôle clé dans la signature d’accords entre trois provinces et Ottawa

homecare.jpg

Le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve‑et-Labrador se sont joints au gouvernement fédéral pour signer des accords distincts sur les paiements de transfert au titre des soins de santé et le financement accru accordé aux soins à domicile semble avoir constitué un argument de premier plan pour les trois provinces.

Les sept autres provinces et les trois territoires ont refusé jusqu’à maintenant de s’entendre avec le fédéral en soutenant avoir besoin d’une augmentation du financement affecté aux soins de santé plus importante que celle de 3,5 % offerte par Ottawa. Le gouvernement fédéral a porté le montant à un peu plus de 4 % pour les trois provinces qui ont signé un nouvel accord de financement. Le Nouveau-Brunswick, par exemple, obtiendra du fédéral 230 millions de dollars de plus pour les soins à domicile et les soins de santé mentale au cours de la prochaine décennie.

L’augmentation du financement affecté aux soins à domicile constitue un enjeu de premier plan pour la région de l’Atlantique, où tous les gouvernements provinciaux font face à une population qui vieillit rapidement. Les améliorations de la prestation des soins à domicile constituent aussi un élément majeur de l’appel lancé par l’AMC pour l’élaboration d’une stratégie nationale sur les aînés.

Le président de l’AMC, le Dr Granger Avery, signale qu’à la suite d’une étude récente, Statistique Canada a constaté que 2,2 millions de Canadiens reçoivent déjà de l’aide ou des soins à domicile à cause d’un problème de santé chronique ou d’un problème lié au vieillissement. Il a déclaré que les besoins en soins de santé des aînés constituent un enjeu clé dans la région de l’Atlantique, où les personnes âgées constituent 20 % de la population. Dans le dernier recensement, la moyenne nationale s’établissait à quelque 15 %.