Tweet #SoinsAuxAînés.

Le logement partagé – une autre solution pour vieillir chez soi

Home_sharing_photo.jpg

Par Don Rosenbaum ---

Qu’est-ce que le logement partagé?

Le logement partagé (ou la cohabitation) est une entente à long terme en vertu de laquelle deux ou plusieurs personnes non apparentées partagent une maison ou un appartement. Chaque personne a son espace privé, incluant une chambre à coucher et parfois d’autres pièces, et partage les aires communes telles que la cuisine.

Le logement partagé est parfois décrit comme « l’autonomie par l’interdépendance ». L’idée est présentée dans plusieurs petites vidéos et reportages. De nombreux livres, sites Web et pages Facebook (comme Radical Resthomes) en font la promotion.

Cette solution est particulièrement importante pour la santé et le mieux-être des aînés. Une fois les enfants partis de la maison, beaucoup d’aînés, en particulier lorsque leur partenaire décède, doivent faire le choix difficile de vivre seuls chez eux dans une maison trop grande et coûteuse ou de se déraciner de leur environnement pour déménager dans une résidence pour aînés ou une maison de retraite.

La cohabitation permet aux aînés de demeurer autonomes tout en réduisant les difficultés financières, physiques et sociales souvent associées au vieillissement.

Les avantages du logement partagé

Les chercheurs connaissent depuis longtemps les avantages pour la santé du « capital social », les liens qui renforcent la confiance, les relations et la participation. Ces liens sont particulièrement importants pour les aînés, précisément parce que la santé et le capital social ont tous deux tendance à diminuer dans la vieillesse. Nous perdons des amis et des proches et notre monde a tendance à se rétrécir. Les liens sociaux sont donc très importants pour accroître la vitalité et prolonger l’espérance de vie.

Partager son logement présente plusieurs avantages, notamment :

  • Compagnie
  • Stress financier réduit
  • Sécurité
  • Meilleure alimentation
  • Activité physique
  • Autonomie
  • Aide pour les travaux ménagers
  • Mode de vie durable

Pour encourager les aînés à envisager cette solution, il faudrait mieux les sensibiliser à ce choix et créer des occasions concrètes pour les aider à examiner l’idée et les mettre en contact. Partager son logement, ce n’est peut-être pas une solution pour tout le monde, mais pour bien des gens, il peut s’agir d’un moyen intéressant de conserver son autonomie, sa sécurité et son indépendance financière.