Tweet #SoinsAuxAînés.

L’AMC veut un fonds pour les soins à domicile

Health-Accord-Banner-02-FR.jpgL’Association médicale canadienne (AMC) propose la création d’un fonds d’innovation afin d’élargir les services de soins à domicile, soutenant que c’est la meilleure façon d’investir les 3 milliards de dollars que le gouvernement fédéral a déjà promis pour apporter des améliorations requises de toute urgence dans ce secteur.

Ottawa prévoit allouer les 3 milliards de dollars en versant 400 millions en 2016, 650 millions en 2017, 900 millions en 2018 et 1 milliard en 2019.

Propositions

L’AMC propose des programmes nouveaux ou considérablement élargis dans les domaines suivants :

  • Programmes de soins palliatifs à domicile et dans les foyers.
  • Programmes de télésoins à domicile comme la surveillance à domicile des traitements, les programmes d’exercice, les statistiques démographiques, les interventions critiques, l’aide en période de crise, etc.
  • Programmes visant à identifier les gens risquant de devenir de « gros utilisateurs » des soins de santé et à exécuter des stratégies d’atténuation (p. ex. plans de soins complexes en équipe, services paramédicaux accrus).
  • Programmes communautaires afin de donner un répit aux aidants familiaux (p. ex. programmes de jour et nuitées à domicile).
  • Programmes d’intervenants pivots fonctionnant 24 heures sur 24, sept jours sur sept, afin de coordonner les soins, ce qui comprend le soutien aux membres de la famille.
  • Programmes communautaires améliorant l’accès aux services en santé mentale et en toxicomanie (p. ex. réduction des préjudices, aide à l’intervention d’urgence et soutien aux familles).
  • Approches de financement innovatrices comme les budgets de santé personnels, pour que les patients et les membres de leur famille puissent gérer leurs soins s’ils le souhaitent.


Allocation des fonds

Le gouvernement fédéral alloue les transferts pour la santé aux provinces et aux territoires selon un montant égal par habitant. Cependant, compte tenu de la concentration des dépenses pour les soins à domicile chez les aînés, l’AMC recommande que le gouvernement fédéral offre un montant additionnel en fonction du nombre de personnes âgées dans chaque province et territoire.

Responsabilisation

Il est essentiel à cet égard de prévoir un mécanisme de responsabilisation efficace. À cette fin, l’AMC propose ce qui suit :

  • que chaque ordre de gouvernement (fédéral, provincial et territorial) s’engage par écrit à réaliser les activités prévues dans l’Accord national sur la santé;
  • que des accords bilatéraux (en plus d’un accord national global) soient conclus afin de répondre aux besoins des provinces et des territoires tout en améliorant l’obligation de rendre compte entre le fédéral et chacune des administrations;
  • qu’une organisation tierce indépendante fasse des rapports sur les réalisations et les leçons tirées des initiatives et sur les objectifs établis dans l’Accord. Cette organisation pourrait aussi participer à la diffusion, partout au pays, des innovations fructueuses découlant de l’Accord.

Cependant, la responsabilisation était un point sensible dans les accords canadiens sur la santé précédents. L’AMC croit que chaque gouvernement devrait utiliser des indicateurs communs afin de surveiller comment les fonds sont investis, comment son système de santé fonctionne et dans quelle mesure sa population est saine.

Un plan d’action national

Entre-temps, trois organisations de promotion de la santé ont joint leurs efforts afin d’élaborer un plan d’action national pour améliorer les soins à domicile au Canada.

L’Association canadienne de soins et services à domicile, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada veulent améliorer la prestation des soins à domicile afin de répondre aux besoins changeants des Canadiens et de suivre les percées dans les technologies de santé.

Ces trois organisations consultent des fournisseurs de soins à domicile, des administrateurs et des cliniciens, de même que des patients, partout au pays, afin de déterminer comment Ottawa peut assurer que le domicile est l’un des meilleurs endroits pour se remettre d’une maladie ou d’une blessure, et pour gérer des problèmes de santé de longue durée.

Le futur plan d’action pour de meilleurs soins à domicile sera partagé avec les gouvernements, les décideurs politiques et divers intervenants, partout au pays.

Pour obtenir plus d’information sur nos recommandations, veuillez consulter nos points de discussion sur l’expansion des services de soins à domicile.