Tweet #SoinsAuxAînés.

L’AMC dévoile son programme en prévision du nouvel accord sur la santé

cover_page_health_accord_FR.jpg

Au moment où les ministres de la Santé s’apprêtent à se réunir à Toronto pour discuter des principaux enjeux qui touchent la santé des Canadiens, l’Association médicale canadienne (AMC) a dévoilé son programme pour un nouvel accord sur la santé qui donnerait au système de santé de notre pays une relance dont il a grand besoin.

« Les médecins du Canada et les patients que nous soignons ont suivi et ont lu avec une inquiétude croissante les rapports des médias décrivant comment nos dirigeants politiques préparent leur position de départ pour la négociation d’un nouvel accord sur la santé », a dit le Dr Granger Avery, président de l’AMC. « Le renouvellement de notre système de santé national nécessite l’adoption d’une approche moderne faisant appel à la collaboration et fondée sur les îlots d’excellence déjà en place. »

L’AMC croit qu’il est urgent de conclure un nouvel accord afin que notre système national de santé financé par l’État — fondé sur des régimes d’assurance maladie financés par les 13 provinces et territoires — soit mieux en mesure de répondre aux besoins de santé des Canadiens tout en faisant meilleur usage des ressources et en demeurant viable.

« La population l’a dit clairement : elle est prête pour la version 2.0 des soins de santé au Canada, a déclaré le Dr Avery. Notre pays s’apprête à célébrer son 150e anniversaire — le moment est idéal pour bâtir un système de santé robuste, capable de répondre aux nouveaux défis et de s’adapter à l’évolution des besoins. »

En publiant son programme Améliorer la santé de l’ensemble des Canadiens : une vision pour l’avenir, l’AMC propose six recommandations claires, orientées sur l’action, à incorporer à l’accord fédéral-provincial-territorial sur la santé de 2017 :

  • l’instauration d’un paiement supplémentaire ciblé du Transfert canadien en matière de santé pour les provinces et les territoires comptant une plus grande proportion d’aînés;
  • la couverture des médicaments d’ordonnance très coûteux afin que la maladie n’entraîne pas pour les Canadiens des difficultés financières indues;
  • un soutien financier accru aux aidants familiaux, sous forme de crédits d’impôt remboursables;
  • une stratégie nationale pour les soins palliatifs et les soins de fin de vie;
  • un plan coordonné de soins à domicile permettant aux aînés en bonne santé de continuer à vivre chez eux tout en recevant l’appui dont ils ont besoin;
  • des investissements clés dans les infrastructures afin d’améliorer les soins de longue durée et d’en offrir davantage aux Canadiens qui en ont besoin.

« Les Canadiens vivent plus longtemps en bonne santé, en étant toutefois atteints en vieillissant de maladies chroniques et plus complexes, a dit le Dr Avery. C’est dans ce domaine que notre système de santé a besoin d’une intervention d’urgence, parce que le traitement adéquat de ces maladies réclame une approche beaucoup plus intégrée, collaborative et efficace que celle que nous avons maintenant. »