Tweet #SoinsAuxAînés.

Des liens sociaux importants

Seniors_having_fun_resized.jpg

Avec l’expansion des réseaux sociaux dans le monde numérique, il est plus facile que jamais de rester en contact avec sa famille, ses amis ou de parfaits étrangers qui partagent des intérêts communs. Pourtant, l’isolement et la solitude constituent toujours un enjeu préoccupant chez les aînés du Canada. Un programme basé au centre-ville de Toronto et dirigé par deux des plus anciens organismes communautaires de la ville a été mis sur pied pour leur venir en aide.

Statistique Canada estime qu’un Canadien sur cinq âgé de 65 ans et plus souffre de solitude, et cette proportion s’élève à une personne sur quatre chez les Canadiens âgés de 85 ans et plus. Bien que les disparités entre les personnes évoluant dans notre société branchée et les aînés vivant seuls et déconnectés se soient beaucoup accentuées au cours des dernières années, le problème n’est pas nouveau.

En 1975, des Torontois de l’est de la ville ont décidé d’agir pour lutter contre l’isolement dont souffraient de nombreux aînés de ce secteur, ce qui a entraîné la création de l’organisme Senior Link (renommé par la suite Neighbourhood Link Support Services), qui offrait un large éventail de services aux personnes vivant seules. Au cours des quarante années qui ont suivi, le besoin n’a fait que grandir, jusqu’à ce que Neighbourhood Link Support Services se joigne en 2014 à Central Neighbourhood House, organisme vénérable de Toronto, pour former une nouvelle organisation : The Neighbourhood Group (TNG).

Les membres du personnel de TNG, qui accumulent à eux tous 146 ans d’expérience, s’attaquent aux problèmes communautaires et offrent une grande variété de services allant de la garde d’enfants à la sensibilisation des jeunes, en passant par les programmes de soutien familial et les services de consultation en emploi. Où que se situe le besoin à Toronto, cet organisme affilié à Centraide Canada lutte contre l’isolement social.

TNG offre des services et des programmes tout aussi variés aux aînés de Toronto, notamment des services de soutien à la vie autonome et des services de sécurité du logement. L’un de ces programmes, Neighbour-to-Neighbour 2.0 (N2N 2.0), met à profit les subventions qu’il reçoit de la Fondation Trillium de l’Ontario pour améliorer le service de « visites amicales » offert aux aînés du centre-ville de Toronto, du quartier Roncesvalles dans l’ouest jusqu’au quartier Don Valley Parkway dans l’est, et du nord de l’île de Toronto jusqu’à la rue Bloor. Dans ce secteur seulement se trouvent près de 8 100 aînés vivant seuls. On estime que plus de 2 000 d’entre eux sont vulnérables aux problèmes de santé mentale liés au nombre et à la qualité de leurs interactions sociales.

Le programme N2N 2.0, qui réunit les ressources du Waterfront Neighbourhood Centre, de la West Neighbourhood House et du programme d’accès communautaire du centre d’activités et de loisirs de Parkdale (Parkdale Activity-Recreation Centre), a recours à des bénévoles pour réduire l’isolement. Ces bénévoles nouent avec les clients des liens sociaux importants en les visitant et en faisant avec eux des activités pendant environ 1 à 2 heures par semaine. Les bénévoles s’emploient à diverses tâches, notamment en services sociaux, gérontologie, développement communautaire, développement de programmes, documentation, communications interpersonnelles et plus encore.

Dans l’ensemble, TNG a fourni aux aînés de Toronto plus de 240 000 heures de services en 2015 grâce à ses nombreux programmes.

Pour en savoir plus sur le programme N2N 2.0, consultez le site theneighbourhoodgroup.org/neighbour-to-neighbour-n2n-2-0/ ou écrivez à N2N@waterfrontnc.ca.